Les écoles du bouddhisme

 Je vous ai déjà parlé du bouddhisme dans son ensemble. Maintenant que cette notion est plus claire – du moins, je l’espère – je vais tâcher de décrire brièvement et de façon juste les principales écoles du bouddhisme !

zazen_by_chenuche-d2xmmqy

Après la mort du Bouddha, ses enseignements se sont propagés dans l’Inde principalement, puis progressivement dans les pays voisins, jusqu’aujourd’hui, où une Occidentale telle que moi écrit sur le sujet !

Quoi qu’il en soit, on s’accorde pour dire que c’est suite à la mort du Bouddha qu’a eu lieu la division du bouddhisme en plusieurs branches.

Pour commencer, le bouddhisme theravāda est, je crois, le plus connu d’entre tous, répandu majoritairement en Asie du Sud et du Sud-Est. Cette forme du bouddhisme est considérée comme la plus proche de la doctrine originelle du Bouddha : les disciples de cette école accordent une grande importance – en général – aux règles monastiques. Le bouddhisme mahāyāna est quant à lui moins « austère » que le theravāda, au sens où c’est une école plus tolérante en ce qui concerne la pratique. Cette école se distingue notamment par sa doctrine de la vacuité (pour ceux qui sont intéressés, cliquez ici) mais ça, c’est une autre histoire. Le courant zen découle de cette école ! En ce qui concerne le bouddhisme vajrayāna, disons qu’il s’agit d’un mélange d’éléments du yoga indien et de l’école bouddhiste mahāyāna. On dit que cette école est proche du shivaïsme et de l’hindouïsme du fait qu’elle contient certains éléments du yoga indien. On l’appelle également bouddhisme tantrique. Pour finir, nous ne manquerons pas de citer le bouddhisme s’étant développé au Tibet, sobrement appelé bouddhisme tibétain : cette école est très connue du fait que le Dalaï-Lama en est membre.

Voilà, en bref, l’essentiel de ce qu’il y a à savoir sur les écoles du bouddhisme ; si vous en retenez la moitié, c’est déjà très bien !

N’hésitez pas à me faire remarquer mes erreurs ou à poser vos questions !

Advertisements

12 réflexions sur “Les écoles du bouddhisme

  1. Bref, concis, mais très intéressant, car allant à l’essentiel. Il me semble bien, que le vajrayana, découle du Mayhana et que c’est justement le bouddhisme dit tibétain, non ? quand au 14e dalai lama ce n’est pas un membre, c’est carrément le représentant du bouddhisme tibétain. A moins,q eu je me trompe, Tel une lampe à huile, pourrez tu m’éclaire de tes lumière ? :)

  2. C’est déjà plus compliqué ! C’est là que l’on voit que d’une doctrine simple en soi, on en fait toute une kyrielle d’adaptations qui « modifie » le message initial. Est-ce nécessaire ? L’essentiel n’est-il pas « noyé » dans une structure plus ou moins dogmatique (ce qui arrive a de nombreuses religions) ?
    Est quant est-il alors de notre capacité de discernement ?

    • A mon sens, toutes ces divisions du bouddhisme initial n’étaient bien sûr pas nécessaire… Mais je crois que ce processus advient nécessairement à un moment ou à un autre puisque nombreux sont ceux qui veulent s’approprier ceci ou cela…en l’occurrence le bouddhisme.
      Je pense cependant que toutes ces « branches » sont intéressantes à étudier ! Il est juste dommage qu’il y ait parfois des conflits (injustifiés) entre disciples d’écoles différentes… Pour des bouddhistes, c’est vraiment fort !

      • Eh ouais ! Guerre de religions, conflits d’opinions…c’est, je crois, une conséquence de l’égo collectif (dont parle si bien Eckhart Tolle)…Le paternalisme, la bienfaisance, le « je détiens seul la vérité », l’intégrisme,etc,… sont dus, je pense, à un besoin d’identification propre au genre humain. Derrière tout ça, la peur ! Il y a encore beaucoup de chemin à faire (pour nous tous – moi y compris) pour arriver à la bienveillance, l’antipathie, l’écoute véritable, l’authenticité et à l’humilité….L’éveil, pour moi, est cette prise de conscience, devenir « celui qui observe », se mettre en chemin…Mais, comme l’a écrit Krishnamurti qui était souvent lapidaire dans ses propos : »Vouloir être humble, c’est tout sauf de l’humilité ». Il parlait, sans doute, en connaissance de cause…

      • J’ai pensé à toute cette histoire d’ego en écrivant mon commentaire, mais je n’en avais pas parlé de peur de faire fausse route… Vous avez bien exprimé ce que je pensais ! Merci pour ce commentaire :)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s