Une journée de Pleine Conscience ~ Thich Nhat Hahn

Nous sommes en novembre, et mine de rien, la fin de l’année est bientôt là (et surtout la fin du monde selon certains). Alors j’espère que vous avez fait tout ce que vous aviez à faire, sinon c’est mort (aha, trait d’humour spirituel!). Donc je me suis dit : pourquoi ne pas suggérer à mes lecteurs chéris une bonne résolution pour 2013 ? Je n’ai trouvé aucune réponse, alors voilà ce que j’ai à proposer : pourquoi ne pas s’inspirer de la journée de Pleine Conscience que nous suggère Thich Nhat Hahn (encore lui!) dans Le miracle de la pleine conscience (encore ce livre!). Vous ne voyez pas de quoi je parle, c’est normal ! Aussi, voici des extraits de ce chapitre afin de vous expliquer de quoi il en retourne !

Thich Nhat Hahn l’admet, mettre en pratique chaque jour la Pleine Conscience est loin d’être aisé. C’est pourquoi il suggère à ses nouveaux « disciples » une sorte de rituel à mettre progressivement en place : un jour par semaine sera une journée de totale Pleine Conscience. Thich Nhat Hahn le dit : « Sans elle, nous nous perdrions rapidement dans une vie inquiète et agitée, et nos réponses aux problèmes seraient de moins en moins appropriées. Quel que soit le jour choisi, considérons-le comme la journée de la Pleine Conscience ».

Voici donc l’essentiel de ses conseils afin de créer votre journée de Pleine Conscience.

<< Pour établir une journée de Pleine Conscience, trouvez un moyen de vous souvenir, dès le moment où vous ouvrez les yeux, que cette journée est votre journée de pratique. Par exemple, vous pouvez accrocher, au plafond ou au mur, une feuille de papier avec les mots Pleine Conscience, ou encore une pomme de pin – n’importe quoi qui vous rappelle au réveil : « Aujourd’hui, c’est mon jour ».

Alors que vous êtes encore allongé dans votre lit, commencez à suivre doucement votre respiration […] Puis, au lieu de vous lever d’un bond comme d’habitude, redressez-vous et sortez du lit de façon à ce que chacun de vos mouvements nourrisse votre attention. Ensuite, accomplissez vos gestes du matin […] d’une manière calme et détendue, attentif à chaque action. Suivez votre respiration, sans vous en écarter ni vous laisser disperser par vos pensées.

Chaque mouvement doit être fait calmement. Mesurez vos pas avec de longues et paisibles respirations. Maintenez votre demi-sourire.

Quelle que soit l’activité, faites-la doucement, tranquillement, en Pleine Conscience. N’accomplissez aucune activité avec l’idée de vous en débarrasser. […] Appréciez votre tâche, ne faites qu’un avec elle.

Pour les débutants dans la pratique, il est préférable de maintenir une atmosphère de silence tout au long de la journée. Mais cela ne veut pas dire qu’il ne faille pas parler du tout. Vous pouvez parler, vous pouvez même chanter mais, si vous le faites, soyez totalement attentif à ce que vous dites ou chantez, et réduisez ces moments au minimum.

Vivez le moment présent. Seul cet instant présent est vie. Ne vous attachez pas au futur. Ne vous inquiétez pas de choses que vous avez à faire. Vous n’avez nul besoin de vous lever pour faire quoi que ce soit, nul besoin de penser à partir.

Une telle journée est cruciale. Son effet sur les autres jours de la semaine est incommensurable. Il y a dix ans, grâce à de telles journées de Pleine Conscience, thay Thanh Van et nos autres sœurs et frères de l’Ordre Tiep Hien (Ordre de l’Inter-Être) furent en mesure de surmonter des périodes très difficiles. […] Cette journée influencera les autres jours de la semaine, vous permettant progressivement de vivre toute la semaine en Pleine Conscience. >>

Alors ? Envie d’essayer ?

Advertisements

5 réflexions sur “Une journée de Pleine Conscience ~ Thich Nhat Hahn

  1. Oui, ma douce Opale. Je pratique d’ailleurs quotidiennement, lors de mes méditations.
    Quant aux bonnes résolutions, je les prends quand elles s’imposent, pas besoin de la date spéciale. Surtout vu le fin du monde :D :D :D

  2. Pour ma part, je serais plutôt partisan de la Pleine Conscience que de la méditation genre zazen…
    Je pratique le Qi Kong et le Tai Chi tous les matins. L’ensignement d’Eckhar Tolle m’inspire beaucoup à être « celui qui observe »…

      • Il existe sans doute plusieurs cours sur le web mais, pour ma part, je crois qu’il est préférable d’abord d’apprendre aux moins les bases auprès d’un professeur. Je conseille d’apprendre le petit enchaînement (la forme des 24 postures) dans le style Yang aussi appelé le style de Pékin. Il faut conter environ 1 an pour apprendre cet enchaînement…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s