Conseils pour la méditation ~ Thich Nhat Hahn

Aujourd’hui, c’est un extrait du Miracle de la pleine conscience du formidable Thich Nhat Hahn que je vous soumet. Ses livres sont très faciles d’accès, n’importe qui peut les lire ! Thich Nhat Hahn s’exprime avec fluidité et simplicité, et ses ouvrages sont remplis de très bons conseils, aussi j’encourage tout le monde à les lire !

L’extrait que je vous propose débute avec quelques précisions sur la position à tenir durant zazen, la méditation : le lotus. Néanmoins, il rappelle qu’il n’est pas obligatoire de maintenir cette position si elle est douloureuse, et qu’on peut commencer avec le demi-lotus, ce qui est même conseillé aux débutants. 

Pendant la période initiale, lorsque la douleur se fait gênante, alternez la position des jambes ou changez de posture. En lotus ou demi-lotus, il est indispensable d’utiliser un coussin (zafu) pour s’asseoir afin que les deux genoux touchent le sol. Ces trois points de contact avec le sol permettent d’obtenir une position extrêmement stable.

Il est très important que le dos soit bien droit, la nuque et la tête droites, alignées avec la colonne vertébrale, sans rigidité, le regard fixé à un mètre ou deux devant vous.

Commencez alors à suivre votre respiration et détendez tous vos muscles. Concentrez-vous sur la rectitude de votre colonne vertébrale et sur votre respiration. Pour tout le reste, lâchez prise. Abandonnez tout. Si vous voulez relaxer les muscles de votre visage tendus par l’anxiété, laissez fleurir un demi-sourire ; lorsque celui-ci naît, tous les muscles faciaux commencent à se détendre. Plus le sourire est là, mieux vous vous sentirez. Le sourire illumine le visage du Bouddha.

Placez votre main gauche, paume vers le ciel, dans votre paume droite. Détendez tous les muscles des mains, des doigts, des bras et des jambes. Lâchez prise, laissez tout aller, comme ces plantes aquatiques qui passent au fil du courant alors que, sous la surface de l’eau, les rochers demeurent immobiles. Ne vous attachez à rien d’autre qu’à la respiration et à un demi-sourire. 

Publicités

2 réflexions sur “Conseils pour la méditation ~ Thich Nhat Hahn

  1. Voilà, une très belle explication, qui m’a détendue, alors en vrai, je vais vraiment être zen ;) Merci beaucoup, je vais mettre en pratique tes indications et conseils. Par contre, moi sous mon zafu, j’ai un zafuton, pour éviter que mes genoux, ne cogne par terre. Puis t’emprunter ton article, et le mettre en « partage d’article », sur mon blog ?, car je trouve tes explications, clairs, précises, cela donne très envie, et c’est très bien écrit, je ne pourrais pas mieux le dire. Très belle méditation à toi. :)

    • Bien sûr, tu peux partager cet article ! Cependant, le mérite de sa clarté revient au génial Thich Nhat Hahn, moi, je n’ai fait que réécrire ses mots :)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s